Après 7 ans passés à défendre l’image de la SNCF et des cheminots, j’ai sauté le pas en 2016 pour aller représenter le Crédit Agricole et les banquiers 🙂 Je suis en charge du social media et de l’e-influence pour la Direction de la Communication Groupe au cœur du service de presse. Mon boulot : susciter l’intérêt, engager la conversation et générer du débat sur les sujets qui intéressent le groupe et ses dirigeants.

CA

Quelle serait votre description du poste de « Head of Social Media & e-Influence » ?

Très concrètement, nos missions peuvent se résumer ainsi : veille, production de contenus,  accompagnement des dirigeants et des experts sur le websocial, animation des espaces conversationnels, communication sensible et de crise, RP web (influenceurs et pure players). Notre job : engager la conversation et le débat. À qui nous parlons ? les journalistes, les e-influenceurs, les salariés et des communautés ciblées.

Quels sont les grands temps fort de votre métier sur l’année ?

Au sein du service de presse, le rythme est plus intense parce que nous sommes soumis à un flot d’information incessant sur le Groupe et le secteur d’une manière générale. Il faut être capable de construire sur la durée un ecosystème et une organisation bien rôdée, préparer et mener des opérations ponctuelles de communication et être réactifs au flux permanent d’info : saisir les oportunités de communication et détecter les signaux faibles sur les sujets sensibles avant qu’ils ne deviennent des sujets de communication de crise.

 

Social

Pouvez-vous nous décrire une journée type ?

La journée-type n’existe pas et c’est ça qui rend ce boulot intéressant. Il y a évidemment des impératifs quotidiens mais la routine n’est pas évidente au vu de la multiplicité des sujets à traiter. J’ai la chance de travailler au sein d’une équipe soudée, professionnelle et capable de déconnecter quand il le faut : c’est un sacré plus.

Quel parcours faut-il avoir pour accéder à votre poste et quelles sont les possibilités d’évolutions ?

Je n’ai pas étudié la communication 🙂 J’ai un parcours universitaire généraliste orienté autour des  relations internationales, des sciences politiques, de la négociation et de la gestion de crise. C’est à la SNCF, entreprise la plus médiatique du pays que j’ai fait mes armes en communication, et que j’ai aimé ce métier. Le Crédit Agricole a amené une dimension plus internationale et la pression que je ne connaissais d’une entreprise côtée en bourse. Les banquiers et les cheminots ont en commun de ne pas avoir une bonne réputation : le challenge est à chaque fois plus intéressant.

 

COMPREHENSION . OUVERTURE D'ESPRIT . CURIOSITE . 

Concernant un éventuel parcours obligé, je dirais qu’il n’y a pas de règle. Un communicant est un esprit ouvert, curieux, capable de comprendre et de synthétiser des sujets parfois complexe. C’est quelqu’un qui, contrairement aux idées reçues, doit être humble et sait rester dans l’ombre pour mettre en lumière les autres.

Quels messages, souhaiteriez-vous transmettre aux personnes qui se projettent sur un poste similaire au votre ?

Les conseils sont faits pour ne pas être suivis mais si il fallait vraiment en donner : soyez curieux, prenez du recul, prenez le temps de poser votre réflexion dans un milieu ou l’info va très vite ou les réseaux sociaux demandent une grande réactivité et qui, quand ça chauffe sur des sujets sensibles, enflamment les esprits. Garder la tête froide en se détachant des éléments de contexte qui font monter rapidement la pression c’est la clé pour réussir.

Les offres Marketing et Communication

Voir les offres