Loin de l’image traditionnelle du comptable, nos métiers se transforment et se réinventent pour répondre aux enjeux de demain.

Un nouvel environnement

1/ Un besoin accru de reportings, de plus en plus variés et interconnectés

La production de l’information réglementaire s’est considérablement transformée :

  • Les délais de production de reportings se sont accélérés
  • La volumétrie a crû très fortement (+50% en moyenne ces trois dernières années)
  • La qualité et la granularité des données exigées sont de plus en plus fines
  • Les reportings s’enrichissent de données extra-comptables voire extra-financières

Nos métiers ne consistent plus seulement à produire des reportings mais à mettre à disposition, via des infocentres, des données fiables et cohérentes entre elles.

Compte tenu des enjeux environnementaux, sociétaux et de gouvernance, la RSE est désormais au cœur de l’entreprise et la production de l’information extra – financière ESG devient partie intégrante de nos métiers.

2/ Des évolutions technologiques et digitales qui changent la donne

Cette révolution digitale est une opportunité pour nos métiers.

De plus en plus de logiciels et d’applications, capables d’exploiter les données financières (Data), sont déployés pour faciliter la production de ces dernières.

La digitalisation et la robotisation accélèrent et sécurisent le déroulement des processus de production, permettant de gagner en efficacité opérationnelle et de se concentrer davantage sur des tâches à valeur ajoutée.

En outre, nous renforçons notre transformation digitale en investiguant les technologies d’intelligence artificielle (IA).

3/ Vers l’excellence relationnelle, une approche client assumée

Nos métiers ne se limitent plus à produire de l’information fiable et dans les délais. Car les données finance et risque sont désormais interconnectées, et en adéquation avec la stratégie du groupe qui positionne le Client au cœur des pratiques au quotidien, il nous faut davantage travailler en mode transverse. Ce qui implique de collaborer plus étroitement et efficacement avec les autres métiers et en étant à l’écoute de nos clients, tant en interne (directions générales) qu’en externe (marchés, régulateurs, …).

responsabilité . confiance . initiative  . 

De nouveaux métiers, de nouvelles organisations, de nouveaux modes de travail

1/ Des métiers en mutation

Nos métiers de production comptable et reporting réglementaire (cf. l’interview de nos métiers) sont le parfait exemple d’évolution du métier par la transformation numérique. La performance engendrée par l’utilisation de nouveaux outils digitaux laisse davantage de temps à la vérification et surtout à l’analyse dans le cadre du pilotage de l’activité par les équipes.

Par ailleurs, la capacité à exploiter la data grâce aux nouvelles technologies et à analyser les données financières, fait appel à des compétences nouvelles, donnant naissance à de nouveaux métiers comme par exemple celui de Data Analyst (cf. l’interview de ce métier).

2/ Des organisations qui évoluent

Nos organisations évoluent au même titre que nos missions. Ceci concerne :

  • Le recentrage sur nos activités cœur de métier qui nécessite la clarification des rôles et responsabilités de chacun ;
  • Le renforcement de la transversalité de nos métiers avec ceux de l’IT, des Risques ou même ceux en interne au sein de la Finance ;
  • Le recours parfois à une organisation matricielle qui encourage l’innovation et renforce la coordination, avec des liens fonctionnels / hiérarchiques comme par exemple avec les directions de la Communication financière et des Risques.


3/ Une nouvelle approche et des changements de méthodes de travail

Nos métiers ne sont plus seulement des métiers de production mais de service orientés clients, en lien avec notre objectif d’Excellence relationnelle.

Cela nous conduit à être toujours plus acteurs, c’est-à-dire :

  • remettre en permanence en question nos méthodes de travail dans un souci constant d’amélioration et d’optimisation ;
  • favoriser la culture de la mesure de la performance et du feedback;
  • décider au plus près du client avec discernement, en activant les 3 leviers du projet humain : responsabilité, confiance, initiative ;
  • ancrer une culture managériale qui favorise le travail en équipe, avec des objectifs collectifs en cycles courts et avec des rituels communs, mais qui donne également une feuille de route lisible, coordonnée avec le plan stratégique du Groupe.

 

Ainsi, nos fonctions, de plus en plus transversales, nécessitent de développer des qualités comportementales, de communication, de pédagogie et de savoir-être. Aussi la diversité des parcours professionnels contribue-t-elle à la performance individuelle et collective qui doit et est encouragée.